Qui sommes nous

Théâtre engagé, mises en scène de textes d'auteurs contemporains, humour décalé, grinçant, ateliers de théâtre ados et adultes

L'identité du Théâtre du Même Nom

Le Théâtre du Même Nom est implanté en Alsace – région frontalière Haut-Rhin – depuis 2000. Compagnie professionnelle de théâtre contemporain, elle monte et adapte des textes d’auteurs vivants, dramaturges ou écrivains. Depuis quelques années, elle développe une façon nouvelle de concevoir certaines de ses créations. Quand il s’agit d’un seule-en-scène, Geneviève Koechlin, comédienne permanente de l’Association, adopte un processus de création original : elle propose, après une première série de répétitions, et à plusieurs reprises, une mise en lecture scénographiée du texte, via le cycle «Les Mises en Bouche», qu’elle prolonge par un moment de convivialité gourmande pour un temps d’échange avec le public. Donner à voir, en amont du spectacle, une « étape laboratoire », en divers lieux et pour divers publics, c’est sa façon personnelle d’en éprouver la résonance : texte en bouche côté comédienne, eau à la bouche côté spectateur. «Écoutez grincer les coquilles de moules» est issu des «Mises en Bouche». Être physiquement proche du spectateur est un critère identitaire de la compagnie, lui proposer un texte engagé sous une forme apparemment légère ou décalée en est un autre.


Chaque spectacle est ainsi

  • suivi d’un temps « dégustatif », faisant sens et lié concrètement à la thématique abordée
  • conçu pour s’adapter à des lieux scéniques insolites aussi bien qu’à des scènes traditionnelles
  • construit pour que l’émotion prenne le public de façon détournée, comme par surprise.

L'équipe qui compose le Théâtre

Geneviève Koechlin est responsable artistique, metteuse-en-scène, dramaturge, comédienne et conçoit la scénographie; elle crée les spectacles de A-Z. Enseignante de théâtre pour jeunes et adultes elle intervient également auprès de personnes en situation de handicap. « Née en 1958, comédienne puis metteure en scène depuis 1985 j’ai créé ma propre compagnie, le Thé à Trois avec mon partenaire, Stefan Suter et le comédien, Frédéric Sabio. Deux productions ont vu le jour au Festival d’Avignon: en 1986 « Lady Pénélope » une comédie loufoque, et en 1987 et 1990 « L’Amant  » de Harold Pinter. Je suis arrivée en Alsace après 30 ans de vie avignonnaise, une maîtrise de lettres modernes, un diplôme d’enseignement de français-langue-étrangère pour tout laisser de côté et …… pouvoir vivre de théâtre. La reprise au Centre Intégré de Rixheim des deux spectacles créés en Avignon ont tout de suite fédéré les spectateurs.

En m’investissant dans le projet culturel de la ville de Rixheim, j’ai encadré les ateliers théâtre des adolescents, des jeunes et des adultes ce qui a conduit l’adjoint à la culture de me confier la programmation culturelle de la ville. En 1996 avec les comédiens issus des ateliers adultes nous avons créé une compagnie amateur, « Par L’Emoi Théâtre ». Les mises en scènes des textes d’auteurs contemporains comme « Le Premier » d’Israël Horovitz, puis « Kvetch » de Steven Berkoff ont été particulièrement bien accueillies par le public et sont restés dans le répertoire jusqu’à l’implantation de la compagnie à Village-Neuf, sous son nom actuel, le Théâtre du Même Nom. L’investissement de mes comédiens, la vitalité et la justesse de ton que j’ai pu leur conférer m’ont valu une reconnaissance régionale.

En 2006, avec les comédiens amateurs du moment, j’ai monté des extraits de « Chroniques » de Xavier Durringer, dans une ambiance Bar-Bistro. Le nom du spectacle reprenait une phrase de Xavier Durringer: « Môme je croyais que … à force de regarder le soleil, que mes yeux deviendraient bleus. » Le public se trouvaient dans le même espace scénique, les comédiens servaient des boissons aux clients-spectateurs tout en leur chuchotant par moment des bouts de leur texte dans les oreilles. Les confidences faites dans la promiscuité créant la connivence avec les spectateurs ce spectacle surpris le public par justement cette approche intimiste de la mise-en-scène.

Le succès public de ce spectacle, créé au Triangle de Huningue lors d’une carte blanche accordée à ma compagnie, m’a conduit à le reprendre avec des comédiens professionnel bilingue, français – allemand pour le jouer dans le cadre d’un projet transfrontalier. Parmi les quatre comédiens figurait une comédienne Suisse. Le spectacle a pris dans les Régionales en Alsace saison 2007-2008 et a pu tourner une vingtaine de fois en Suisse en Allemagne et en France.

La compagnie était devenu professionnelle. 

Stefan Suter gère l’administration de  la compagnie, la diffusion des spectacles, la communication, accompagne les tournées et conduit les lumières et le son.