Ma petite contribution à une bonne pratique du baiser

Théâtre engagé, mises en scène de textes d'auteurs contemporains, humour décalé, grinçant, ateliers de théâtre ados et adultes

Ma petite contribution à une bonne pratique du baiser

14 janvier 2019 Non classé 0

Conférence théâtrale avec Geneviève Koechlin

Adaptation des textes, mise en jeu, scénographie et diaporama
Geneviève Koechlin

Création lumière
Stefan Suter

  • A la Bibliothèque Grand’rue de Mulhouse Samedi 19 janvier 2019 à 21h
  • A la Bibliothèque « L’Etoffe des Mots » Le Pavillon de Wesserling Vendredi 8 février 2019 à 19h30

« Tu ne m’embrasses pas assez !
Pourquoi tu ne penses jamais à me prendre dans tes bras juste pour me donner des baisers ? »

Il s’est contenté de hausser les épaules. Mais alors qu’il était parti dormir et que j’étais sur mon ordinateur, j’ai fait des recherches et tapé une suite de réflexions sur le baiser. J’ai continué d’explorer….
Et me voilà – prête à vous apporter la quintessence de mes tâtonnements,
approfondissement, investigations et observations. Et puis, de baisers en gourmandises, je m’efforcerai de vous dire comment régaler et vous régaler!
A tous les tendres amants, à tous les cœurs disponibles, aux débutants comme aux initiés, au masculin comme au féminin
Qu’importe : c’est à l’Amour que nous trinquerons !

Partagez encore un moment convivial en dégustant le « philtre d’amour » que la comédienne, vous fera goûter avant que vous ne repartiez terminer la soirée dans d’autres voluptés.

Intention

Vous êtes venus pour entendre parler du baiser? En améliorer la pratique? Comment serait-il possible d’en dresser la science? Elle … seule en scène, sans partenaire?
C’est qu’elle a un plan! Elle va vous livrer, avec enthousiasme les résultats de son étude sur le sujet selon une approche artistico-culturelle-scientifique.
Elle a choisi LA CONFÉRENCE, ce mode d’expression à priori non-subjectif, qu’elle veut discours universitaire et qu’elle anime à sa manière. Elle jouera une conférencière à multiples facettes. Assez classique pour utiliser un diaporama plutôt kitch. Assez imprévisible pour animer sans retenue un «jeu du Baiser». Trop chaleureuse pour garder le recul nécessaire à son statut officiel et ne pas copiner avec son auditoire. Délirante et sensible, elle nous ouvrira l’air de rien, certaines portes de l’Histoire de l’Art et de la Littérature.
L’intention, pour la comédienne est bien de convier le public à un théâtre de proximité, de l’impliquer en s’adressant à lui directement. L’entraîner gaiement dans la démesure de son personnage et ses entorses à son fameux plan, trop peu rationnel pour cacher les vraies raisons qui l’ont amenée jusque là.
Érotisme, féminisme… regards sur l’actualité du monde, plus rien ne l’arrêtera.
Où peut mener le baiser, quand même, hein !

Et… qu’en dit la presse?

«Geneviève Koechlin aime bien titiller son public en mettant un peu de science dans l’art du baiser, illustré de photos ou d’oeuvres d’art…
Fidèle au principe de son cycle de lecture, « Les Mises en Bouches», en fait de vrais spectacles, elle lie aussi plaisir et gourmandises; elle donne une farandole époustouflante d’aliments aphrodisiaques, champagne, réglisse, girofle, vin de vanille, safran, concombre de mer, roquette, herbe lubrique selon Ovide.»
Jean-Christophe Meyer /L’Alsace/ 15 février 2016

« (….) une remarquable mise en scène capte l’attention du spectateur. toujours en mouvement, la comédienne multiplie aussi ses supports de lecture (…) elle s’est composé un décor superbe; un univers tout tendu de rouge et de noir, où suaves suggestifs s’alanguissent un canapé méridienne et un fauteuil Marilyn Monroe. Un décor tout en feu et en passion. Tel un baiser. «
P.M. DNA le 14 février

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *